Lecture du Coran et menstrues

La lecture du Coran et les menstrues, c’est un sujet qui revient très souvent.  Beaucoup de soeurs ne savent pas forcément quoi faire pendant cette période. Lire ou ne pas lire ? Telle est la question !

menstrues lecture coran

J’ai été étonnée que des soeurs me disent qu’elles arrêtent de lire le Coran. Pourtant, certaines lisent le Coran en français.

Je n’avais encore jamais rédigé d’article sur le sujet. En fait, j’estimais que cela avait déjà été abordé par de nombreux blogs, et que je n’apporterais rien de nouveau. 

Mais il reste encore trop de zones d’ombres autour de cette question. Trop de soeurs qui sont dans le flou et qui abandonnent la lecture du Coran pendant cette période. Je vais donc apporter ma maigre contribution, de par mon expérience, ainsi que mes recherches, bi idhnillah. C’est pourquoi je publie aujourd’hui cet article sur la lecture du Coran et les menstrues.

Mon expérience

Lorsque j’ai démarré mes apprentissages, je suis tombée sur la sourate Al Waaqi’a, notamment sur ces versets :

« Et c’est certainement un Coran noble, dans un Livre bien gardé, que seuls les purifiés touchent”  Al Waaqia (S. 56), versets 77 à 79

C’était alors une évidence pour moi que je devais oublier la lecture du Coran pendant mes menstrues. 

Seulement voilà, tu sais comme moi que la lecture du Coran est une habitude à prendre. Cela prend du temps (beaucoup de temps) de trouver un rythme pour être régulière. Et ce qui m’arrivait alors, c’est que je prenais mes habitudes, j’arrivais à lire chaque jour al hamdulillah. Mais dès que c’était ancré dans ma routine, il fallait arrêter la lecture du Coran à cause de l’arrivée de mes menstrues.

Après une semaine de pause, il fallait reprendre la lecture. Seulement, tel un grain de poussière dans un engrenage, cette semaine de pause réussissait à chambouler ma routine. Et je devais de nouveau lutter contre moi-même pour reprendre mes bonnes habitudes de lecture. Cela me prenait une à deux semaines avant de retrouver un rythme. Seulement, une fois que j’étais bien dedans, je devais à nouveau arrêter, car la période de pause revenait encore. Et rebelote, retour à la case départ…

C’est un éternel recommencement, et je dois t’avouer qu’à force, c’est usant. Tu sais bien qui gagne dans ce genre de situations !! J’en étais frustrée car j’avais l’impression de ne jamais avancer. C’est comme si je faisais un pas en avant et trois pas en arrière. 

lecture du coran et menstrues

Trop c’est trop !

J’ai ensuite commencé à prendre des cours de religion et de Coran. C’est là que j’ai vu les soeurs lire le Coran même en période de menstrues, et certaines portaient des gants.

Alors j’ai commencé à faire des recherches et poser des questions pour comprendre ce sujet qui me donnait bien du fil à retordre.

Avant d’entrer dans le vif du sujet et te donner les avis des savants, je voulais apporter quelques précisions, in chaa Allah.

Tout d’abord, lorsqu’on parle de Mushaf ou de Coran (donc à ne pas toucher), on parle du Coran en langue arabe uniquement. Ce qui signifie que le Coran traduit contenant l’arabe et la traduction en français n’est pas considéré comme un Mushaf mais comme un commentaire de celui-ci. Il n’est donc pas concerné par l’interdiction de toucher le Coran.

Ensuite, il faut comprendre que ce sujet est vaste, que les savants eux-même ont divergé sur le sujet. C’est d’ailleurs le cas pour beaucoup d’autres sujets de Fiqh (jurisprudence). Il n’existe donc pas une façon de faire ou une seule réponse à la question de la lecture du Coran en période de menstrues. Chacune fera en son âme et conscience, en suivant l’avis qui lui semble le plus juste in chaa Allah.

Je vais maintenant partager avec toi l’avis de grands savants de la Sunna pour que tu puisses te faire ta propre opinion :

Avis de cheikh Ibn Baz rahimahuLlah sur la lecture du Coran

Il n’ est pas permis au musulman de toucher au Coran, quand il n’a pas fait ses ablutions. C’est l’ avis de la majorité des 3ulamas notamment les quatre imams. 

Ceci est aussi l’opinion qu’exprimaient les Compagnons du Prophète (salla Allahu alayhi wa sallam). Elle est corroborée par un hadith passablement authentique. 

Il est rapporté par Amr ibn Hazm, selon lequel le Prophète ( sallahu alayhi wa salam ) avait écrit aux habitants du Yémen ceci.

 « Seule une personne propre peut toucher le Coran ». 

C’est un bon hadith (hadith hassan), rapporté, à travers des voies qui se consolident mutuellement. 

Ceci nous permet de savoir qu’il n’est permis de toucher le Coran, lorsqu’on se trouve en état de souillure. (mineure ou majeure). 

Il en est de même pour le transport du Coran, par une personne (impure) qui n’est pas propre. 

 Mais il n’ y a aucun mal, du fait de le toucher, ou bien de le transporter, indirectement. Dès lors qu’il est enveloppé de quelque chose.

En revanche, ce qui est interdit, c’est de toucher le Qur’an directement alors qu’on se trouve en état d’impureté. 

Et ceci est l’avis juste, soutenu par la majorité des 3ulamas.

Cependant il n’ y a aucun inconvénient, à réciter al Qur’an de mémoire, même si l’on se trouve en état d’impureté « mineure ».

En ce cas, le Mushaf peut être tenu par une personne se trouvant en état de pureté, et ceci afin de corriger sa lecture.

Il demeure vrai que la personne qui traîne une souillure majeure consécutive à l’acte intime, n’est pas autorisée à réciter le Coran. Ceci parce qu’il a été rapporté de façon sûre que seule cette souillure empêchait le Prophète (salla Allahu alayhi wa sallam) de réciter le Coran . 

L’ imam Ahmad (rahimahullah) a rapporté, grâce à une chaîne solide :

D’après 3Ali (radhi allahu 3anhou) le Prophète (salla Allahu alayhi wa sallam) était allé aux selles. Puis, il avait récité une partie du Coran et dit : 

« Ceci est permis à celui qui ne traîne pas une souillure majeur ». 

Celui qui se trouve en état d’impureté majeure ne peut se permettre d’en réciter, ne serait-ce qu’un seul verset». 

Il s’agit là d’expliquer que celui qui traîne une souillure majeure ne peut lire le Coran ni le réciter de mémoire avant d’avoir pris un bain rituel (ghusl) .

Quant à celui qui traîne une souillure mineure, il peut réciter le Coran de mémoire, mais ne doit pas le toucher. 

(source : majmu’ fatawas 10/150)

 Avis de cheikh Al Fawzan hafidhahuLlah

Il est permis au musulman, de lire le Coran en état d’ impureté mineure s’il récite , ce qu’il connaît par coeur.

Car rien n’ empêchait le Prophète (salla Allahu alayhi wa sallam), de réciter le Coran, lorsqu’il se trouvait en état d’impureté mineure.

Quant au Coran , il n’ est pas permis de le toucher en état d’impureté (mineure ou majeure – souillure ou polythéisme) car Allah Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) : 

« Que seuls les purifiés touchent »

les purifiés : sont toutes personne se trouvant en état de pureté 

Dans un hadith :

Le Prophète (salla Allahu alayhi wa sallam) envoya une lettre à son émissaire « Amr ibn Hazm » dans laquelle il dit : 

« Seule une personne en état de pureté rituelle peut toucher le Coran. » 

Le consensus parmi les imams, dit alors qu’il n’est pas autorisé à une personne en état d’ impureté mineure ou majeure de toucher le Coran. Sauf s’il y a quelque chose qui s’interpose.

En exemple, si le Quran se trouve dans une boite, un sac, ou bien de le toucher en interposant un habit ou une manche etc… »

concernant le hadith cité : 

«Seule une personne en état de pureté rituelle peut toucher le Coran.»

rapporté par Maalik, 1/199 , Nissa’i 8/57, Ibn Hibban 793 , Al- Bayhaqi 1/87. (rahimahoum Allah adjma3in )

 Al-Hafiz Ibn Hadjar (rahimahullah ) a dit que le hadith fut authentifié par un groupe d’imams, ce qui l’a rendu célèbre.

L’imam Ash-Shafi’i (rahimahullah ) a dit dans ce sens, qu’ils ont la certitude que ceci est un écrit du Messager d’Allah (salla Allahu alayhi wa sallam).

Cheikh al Albani (rahimahullah ) a dit que celui ci est authentique , At-Talkhis al- Haibir, 4/17. 

Voir Nasbou Râyat,1/196, Irwa al- ghalil, 1/158, At-takmila d’Ibn Abidine, 1/159, al- Majmou’ 1/356, Kashful ghina,1/147, al Mughni, 3/461

 Quant à l’avis divergent, il est basé essentiellement sur le verset de la sourate 56 (al waqi3a) l événement :

 Et c’est certainement un Coran noble, dans un Livre bien gardé, que seuls les purifiés touchent; (verset 77 à 79)

Avis de cheikh Al Albani rahimahuLlah

 Cheikh al Albani-Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit:

 « D’après Aicha :

« le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- évoquait Allah dans tous ces moments » Sahih-Cf. Silsila sahiha n°406

Or le Coran est également une évocation, un rappel.

Allah a dit (Traduction relative et approchée) :

« Et nous t’avons fait descendre le rappel.. » S16 V44

 Donc la lecture du Coran s’inscrit également dans le Hadith de ‘Aïcha

De même ‘Aicha rapporte :

« Lorsque nous arrivions à Sarif (endroit entre Mekka et Médine) j’eus mes règles, le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- entra et me trouva en train de pleurer, il me dit: «Qu’est ce qui te fait pleurer ? »

Je répondis : « J’aurais aimé ne pas avoir fait le Hajj cette année »

il dit « Il se peut que tu aies tes règles »

je répondis : « oui »

il dit « ceci a été prescrit aux filles de Adam »

Et le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- lui dit alors : « Fais tout ce que fait le pèlerin hormis le Tawaf. » Sahih Mouslim, chapitre « la foi »

Donc le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- lui permit d’accomplir les actes du pèlerin sauf le Tawaf, ce qui désigne aussi bien les invocations, la lecture du Coran… » 

A la question : Que signifie « Ne touche le Coran que celui qui est pur ? » 

 Cheikh Al Albani -Qu’Allah lui fasse miséricorde- répondit :

 « Le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- arriva près d’une assemblée de compagnons. Parmi eux se trouvait abou Houreyra (et dans une autre version Houdhayfa). Alors abou Horeyra s’éclipsa de l’assemblée puis il revint alors que sa tête était trempée.

 Le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- lui demandait alors pourquoi il était parti et celui-ci lui répondit :

 « Ô Messager d’Allah, j’étais en état de Janaba (comme s’il voulait dire qu’il n’osait pas s’asseoir ou serrer la main du Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- en état de Janaba) alors le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- lui dit « Pureté à Allah ! Le croyant ne se souille pas » Rapporté par Al Bukhari 

Donc le sens de « ne touche le coran que celui qui est pur » est « ne touche le Coran que le croyant », que celui-ci soit en état d’impureté mineure ou majeure.

Et il n’existe aucun texte authentique interdisant à celui qui est en état de grande ou petite souillure de toucher le Coran. 

Il va maintenant de soi qu’il est préférable d’être en état de pureté rituelle comme il est rapporté dans le Hadith de Mouhamir ibn Kounfoud: 

« Ce dernier alla voir le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui-, alors que le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- urinait.

Il lui passa donc le salut, et le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui- ne lui répondit pas, jusqu’à ce qu’il eut fait ses ablutions. Puis il s’excusa auprès de l’homme et dit : « J’ai détesté invoquer Allah en état d’impureté » Sahih, voir Silsila Sahiha hadith n° 83

Question posée à Shaykh Ibn Baz rahimahuLlah sur la lecture du Coran et les menstrues

Question :

Nous sommes des étudiantes, nous étudions à l’école des filles. Pendant le cours de Coran, le professeur nous ordonne de le lire alors que nous sommes indisposées. Comme nous avons honte d’en informer le professeur, nous le lisons quand même.

 Cela est-il permis ? Et si cela ne l’est pas, comment faire le jour de l’examen si on a nos règles ? 

 Réponse :

 Les savants ont divergé concernant la lecture du Coran des femmes en état de menstrues ou de lochies :

Un groupe de savants a proclamé l’interdiction de lire le Coran aux femmes en état de menstrues ou de lochies. En rendant leur cas similaire au cas de celui qui est en état d’impureté majeure. Ils ont dit qu’il est rapporté authentiquement que le Prophète, صلى الله عليه وسلم a interdit la lecture du Coran à celui qui est en état d’impureté majeure. Car cela implique le ghousl (les grandes ablutions) et c’est le cas aussi des menstrues et des lochies.

Ils ont donc dit que la femme en état de menstrues ou de lochies ne peut pas lire le Coran jusqu’à ce qu’elle se purifie.

 Ils ont également pris comme preuve un hadith rapporté par Ibnou ‘Oumar, qu’Allâh les agrée tous deux, qui dit :

«Que la femme en état de menstrues ou de lochies ne lise rien du Coran.» 

Et d’autres gens de science ont dit que la femme en état de menstrues ou de lochies peut réciter le Coran par cœur. Car cela dure longtemps, plusieurs jours.  Donc on ne peut pas rendre cet état similaire à l’impureté majeure, car celle-ci est de courte durée, car il peut se laver et lire le Coran après avoir terminé son besoin.

Mais ce n’est pas le cas pour la femme en état de menstrues ou de lochies.

Et ils ont dit du hadith cité par ceux qui interdisent la lecture aux femmes en état de menstrues ou de lochies que c’est un hadith faible. Que les gens de science ont rendu faible, parce qu’il est rapporté par Isma’il bni ‘Ayyach des hijaziyyin. Ces récits là sont faibles (quand Isma’il bni ‘Ayyach rapporte des récits venant des hijaziyyin), et cet avis est le plus juste. 

Il est donc permis à la femme en état de menstrues ou de lochies de réciter le Coran par cœur. Car c’est pour une longue durée et le fait de les rendre similaire à celui en état d’impureté majeure n’est pas juste.

Et donc il n’y a pas de problème à ce que l’étudiante récite le Coran. Et de même pour l’enseignante durant l’examen ou en dehors, par cœur, sans toucher le Coran.

Et si une d’entre elles a besoin de lire le Coran à partir du Livre, qu’elle utilise des gants ou toutes autres choses permettant d’éviter le contact direct de ses doigts avec le Livre. 

Question posée à Shaykh Muqbil rahimahuLlah

Question :

Est ce que la femme menstruée a le droit de toucher le mushaf ?

Réponse :

Il n’y a pas de mal à cela en raison de l’absence de preuve quant à son interdiction. 

(Traduction rapprochée) « Ne le touchent que les purifiés »

 Ash-Shawkani (rahimahoullah) dit:

 « Ce qui est compris par « ne le touchent que les purifiés », signifie le croyant. »

Cela est utilisé comme preuve du fait que le Prophète (Salla Allahu ‘aleyhi wa sallam) a dit: 

« En effet, le croyant ne peut pas être impur ».

En outre le Prophète (Salla Allahu ‘aleyhi wa sallam) a interdit de voyager avec le Coran dans les territoires ennemis.

Le mot de la fin

Voilà ma soeur, il était important pour moi de partager avec toi quelques avis de savants pour que tu te fasses ta propre opinion. Ils sont tirés du site 3ilm char3i pour information.

Pour conclure, je vais te dire comment je procède pour ma part. Je suis l’avis qui interdit de toucher le Mushaf en cas de menstrues. Cela dit, je continue à lire pendant cette période, en utilisant soit mon téléphone ou ma tablette.

Il est impossible pour moi d’arrêter la lecture pendant une semaine, car c’est une habitude que je souhaite garder à tout prix, si Allah me le permet.

Sache que si tu lis depuis un Coran traduit, tu as tout à fait le droit de le toucher sans avoir de gants ou autre. Cela te permettra donc de continuer ta lecture normalement pendant la période des menstrues bi idhnillah.

Je ne te dirai pas de procéder de telle ou telle façon, et préfère que tu fasses en ton âme et conscience. 

J’espère que cet article sur la lecture du Coran et les menstrues t’aura éclairée sur le sujet.

N’hésite pas à commenter et partager autour de toi, afin de permettre à tes soeurs en Allah de pouvoir continuer leur lecture pendant cette période.

Qu’Allah nous facilite et nous compte parmi les gens du Quran !

    9 replies to "Lecture du Coran et menstrues"

    • Nass Yasmine

      Salam alyakoum. Barakallah oufik c’est très complet.

      • Oum Yahia

        Wa fiki barak Allah ma soeur !

    • Delph ine

      assalamou aleykoum baarakAllahou fiik pour cet article très complet

    • Mahamadou barade Amina

      Assalamou aleykoum mes chères sœurs qu Allah Azza wa djalla vous bénisse et vous récompense par Al firdaws Al aala amine
      Je lisais régulièrement le coran avant puis depuis quelques temps j ai eu bcp de mal à la ouvrir même
      Mais par la grâce de Dieu depuis quelques jours je m y suis remise merci beaucoup

    • Balkissa Maazou

      Assalamu alleykoum, merci de ns donner l occasion de profiter de Notre religion facilement et d avoir la possibilite de lire le coran.qu allah SWT vs recompense.

    • LilyBalmy

      Assalamu aleykum ma sœur merci pour les éclaircissements.

    • diakhite amynaa

      baaraka lahou fiiki

    • umm_rahmatullay

      Salam aleycoum barakaAllah oufik cette article m’éclaire vraiment et je souhaiterai demander aux sœurs quelles applications vous utilisez pour lire le Coran sur téléphone/tablette svp barakaAllah oufikoum d’avance

      • Oum Yahia

        Wa alayki salam wa rahmatullah. Wa fiki barak Allah, al hamdulillah si cela a pu t’éclairer. Il existe une multitude d’applications, personnellement j’utilise iQuran et Al Mushaf sur iphone. Je ferai un article sur le sujet si cela vous intéresse in chaa Allah

Leave a Reply